Concours de projet

Avec la construction du Campus Biel/Bienne pour la Haute école spécialisée bernoise BFH, un premier pas important est effectué pour les deux départements Technique et informatique BFH-TI ainsi qu’Architecture, bois et génie civil BFH-AHB, afin de concentrer les filières de la BFH et d’améliorer l’infrastructure spatiale.

Le nouveau Campus se situe au centre-ville de Bienne, à proximité immédiate de la gare, en direction du lac et de Nidau. Les nouvelles constructions s’étendent sur un total de 31‘100 m2 SUP et sont devisées globalement à 259 millions de fr., sans équipement spécifique ni ameublement. Au moins 7'600 m2 SUP doivent aussi être disponibles pour une extension ultérieure.

Le concours de projet vise à trouver un projet cohérent et de qualité supérieure à la moyenne aux plans architectonique et urbanistique, garantissant au mieux le fonctionnement moderne et axé sur l'avenir d’une haute école spécialisée, imposant de nouvelles références en matière d’environnement et d’écologie et offrant des conditions économiques attrayantes pendant toute sa durée de vie.

«Trèfle», un espace d’apprentissage lumineux et tout en transparence

En décembre 2014, l’Office des immeubles et des constructions (OIC) a lancé un appel d’offres, auquel ont répondu 54 équipes, aussi bien suisses qu’étrangères, en envoyant leur projet pour le Campus Biel/Bienne. Présidé par M. Angelo Cioppi, chef du service de gestion des projets de construction à l’OIC, le jury était composé de professionnels du bâtiment, c’est-à-dire d’architectes et d’ingénieurs, ainsi que d’experts de la Direction de l’instruction publique, de la Haute école spécialisée bernoise et de la société Rolex. Des représentants des villes de Bienne et Nidau et de la société InnoCampus SA ont également participé à la procédure. Le jury a minutieusement évalué les travaux envoyés sous anonymat et choisi à l’unanimité le projet «Trèfle», présenté par le bureau d’architectes de Zurich «pool Architekten».

«Trèfle» est un espace d’apprentissage lumineux et tout en transparence, propice à l’échange grâce à des lieux de communication placés en des points stratégiques. «Le projet est à l’opposé de l’école d’antan, maussade et compartimentée. Son architecture invite à la créativité, à l’initiative et au travail en équipe». C’est en ces termes que la conseillère d’Etat Barbara Egger-Jenzer a commenté la conception du projet lors de sa présentation à Nidau, près de Bienne. «Trèfle» est en outre parfaitement intégré dans l’environnement.